vendredi 8 février 2019

Vie agricole, jeune paysan

https://www.youtube.com/watch?time_continue=36&v=ijMEcJ8OPxE&fbclid=IwAR0RizLi9wvUFQBLRAikOhNxlT8x5Zdy2X9qxkzwrtDKoto7nw5bZCDuLx8

mardi 5 février 2019

Le gaz ou la vie


Le gaz ou la vie

À quoi bon avoir du gaz si les arbres brûlent, si les cultures céréalières et maraichères deviennent impraticables en raison de l’ampleur des sécheresses, si les poissons meurent à cause de l’eau devenue trop acide, trop chaude et trop pauvre en oxygène? À quoi bon avoir du gaz si ce combustible détruit les conditions essentielles à la survie de toute la biodiversité? Scénario catastrophe de science-fiction? Non! C’est le message que répètent les scientifiques depuis des décennies. Et chaque année, chaque jour que nous passons à continuer de brûler des énergies fossiles accentue l’érosion des réserves planétaires essentielles au maintien de la grande toile du vivant.

Rappelons quelques faits de science : l’accumulation actuelle du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère piège l’énergie dégagée par le rayonnement solaire (rayonnement infrarouge) près de la surface terrestre. L’énergie emprisonnée chaque jour correspond à celle de 400 000 bombes atomiques du type de Hiroshima (chaque jour!)[1]. Les conséquences de cette accumulation d’énergie sont rien de moins que catastrophiques. L’urgence de freiner ce réchauffement est absolue.

Déjà l’Australie enregistre des températures atteignant les 50 degrés Celsius[2]. Or, entre 40 et 47 degrés Celsius, les plantes cessent leur photosynthèse. Avec les sécheresses, les cultures meurent et les forêts brûlent. L’année 2018 a été tristement spectaculaire en matière de méga-incendies de forêts : Sudbury (Canada), Grèce, Californie, Suède, Lancashire (Royaume-Uni), Japon, Sibérie. Le problème est planétaire[3].

Il n’est pas possible de mettre fin d’un coup au réchauffement de la planète. Les gaz à effet de serre déjà accumulés dans l’atmosphère continueront d’avoir des impacts sur les glaciers, les sols et les océans pendant des décennies et des siècles à venir, même si nous cessions demain de brûler des hydrocarbures. Et les scientifiques nous disent qu’au-delà d’un certain seuil d’accumulation de GES dans l’atmosphère, aucune action humaine ne pourra plus freiner l’emballement du réchauffement, en raison notamment du dégagement du méthane issu de la fonte du pergélisol[4] et de la décomposition végétale[5], des phénomènes déjà amorcés[6].

Certains scientifiques croient que ce seuil critique pour la continuité de la vie sur la Terre, telle que nous la connaissons, est déjà franchi. D’autres, comme Hubert Reeves[7], Claude Villeneuve[8] et Catherine Potvin[9], pensent qu’il est encore possible de limiter le désastre en modifiant en profondeur nos façons de nous nourrir, de nous loger, de nous déplacer, de faire du commerce et de consommer de l’énergie. Ils appellent à une véritable révolution. La transition du charbon, du pétrole ou du mazout vers le gaz naturel, qu’il soit conventionnel ou obtenu par fracturation, n’a aucun rôle à jouer dans le scénario de sortie de crise. Il est déjà trop tard : nous devons cesser complètement d’exploiter les gisements d’hydrocarbures, même les gisements conventionnels déjà connus et en exploitation. Aucune nouvelle infrastructure ne doit être construite.

Le projet Gazoduq et GNL-Québec[10],[11], qui vise à exporter le gaz albertain (principalement du gaz obtenu par fracturation) via l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Parc marin Saguenay–Saint-Laurent est une pure aberration à la lumière du contexte que nous venons de décrire. Sa réalisation favoriserait un accroissement de la production gazière albertaine et de la consommation de gaz au Québec C’est un projet pervers, dans un système économique devenu génocidaire. Il faut sortir de l’impasse. Nous avons encore les moyens de prendre le virage vers une économie viable. Le projet Gazoduq-GNL Québec ne doit jamais voir le jour. Nous demandons une véritable transition énergétique dès maintenant.



Louise Morand, Denise Campillo, François Prévost, Chantal Jolicoeur, Stewart Johnson





[1] http://www.scientistswarning.org/deep-adaptation-a-map-for-navigating-climate-tragedy/
[2] https://usbeketrica.com/article/australie-etats-unis-changement-climatique?fbclid=IwAR01jyTHQd13weyCB3_nO3OPSYfj89nz-wTJseWT4kZIVTmkprmewv0MndY
[4] https://www.ledevoir.com/societe/environnement/457107/pergelisol-la-bombe-climatique-a-ne-pas-amorcer
[5] https://www.telegraph.co.uk/news/earth/earthnews/9168055/Compost-bomb-is-latest-climate-change-tipping-point.html
[6] https://www.ledevoir.com/societe/environnement/541959/les-gaz-a-effet-de-serre-ont-atteint-des-concentrations-records-en-2017
[7] Entendre les propos d’Hubert Reeves dans le film de Iolande Cadrin-Rossignol (2018). La Terre vue du cœur. http://lamaisonducinema.com/film/la-terre-vue-du-coeur/
[8] Claude Villeneuve (2013). Est-il trop tard? Québec : MultiMondes
[9] Voir le rapport de 60 universitaires canadiens Agir sur les changements climatiques. http://sustainablecanadadialogues.ca/fr/vert/endossement
[10] https://www.ledevoir.com/societe/environnement/541429/un-gazoduc-de-750-km-pour-exporter-du-gaz-naturel-a-partir-du-quebec
[11] https://www.ledevoir.com/societe/environnement/545588/liberaux-pequistes-et-solidaires-reclament-une-etude-globale-du-projet-de-gnl-quebec

Merci aux agriculteurs et agricultrices. Et la santé mentale?

https://www.agrireseau.net/apiculture/blogue/99476?utm_source=apiculture2019-02-05&utm_medium=courriel&utm_campaign=ABO

mardi 29 janvier 2019

Mémoire dans le cadre du Projet Constituons de l'Institut du Nouveau Monde

Préambule du Mémoire.
Je veux un Québec soutenable et décarboné, incluant une forêt exploitée durablement, en respectant les rythmes de la forêt et la biodiversité, en répondant aux besoins, ( ameublement, construction,énergie), créatrice d'emplois locaux et de santé. ( les bienfaits des arbres montrés dans le livre: Shinrin Yoku l'art et la science des bains de forêt.) Dans ce livre il y a l'exemple de la Corée du Sud qui gère sa forêt en pensant à la santé des habitants. C'est son " Programme forestier national" qui crée un État providence écologique " dans le cadre duquel il donne un bonheur à tout le monde",  avec centre national de sylvothérapie. ( page 283). J'aimerais que le Québec fasse de même. Esdras mainville a un peu agi en ce sens nous dit Roméo Bouchard dans son livre La reconquête du Québec.
Aussi, en regardant la péninsule québécoise  de haut, on voit qu'il y a de l'eau autour, dans un grand pourcentage, peut-être autour de 65%.
Donc, il pourrait être une puissance maritime à son échelle, lui aussi, à sa mesure. Le point 81 du livre de la France Insoumise, L'avenir en commun, montre que la France y pense aussi et nous pourrions nous en inspirer.
 - pêche artisanale régénératrice. ( Gunter Pauli, fondateur de l'"économie bleue", a inventé un bateau de pêche exceptionnel en ce sens.)
 - aquaculture écologique
 - connaître et gérer durablement notre espace maritime.
****************************************************************
 - Adopter le Buen Vivir comme philosophie. ( voir le document 1)  https://www.humanite.fr/social-eco/equateur-le-buen-vivir-comme-horizon-social-554355
 - Une banque de semences québécoises et des banques régionales. ( voir document 2)
 - Inclure le Référendum d'initiative citoyenne en toutes matières et écrit par nous-mêmes, pour: changer la Constitution, révoquer un.e élu.e ou le Premier Ministre, proposer une Loi ; changer la Loi.
Puisque nous sommes dans un régime représentatif, les règles de désignation des représentants doivent être écrites par nous. Il doit y avoir aussi des règles de contrôle. Les réunions doivent être filmées par Face Book Live, pour s'assurer que les représentants disent ce que les représentés ont donné comme mandat. S'ils ne le font pas, les représentants doivent être révoqué.es. C'est aux représenté.es d'écrire les règles de la représentation. Afin d'instituer nous-mêmes notre puissance politique. Il y a une vidéo sur le sujet ici:  https://www.facebook.com/lesjardiniersdelaconstitution/posts/298624961000842
 - Un plafond aux revenus et à la propriété.
 - Une co-gestion citoyenne du Fonds Vert de la Caisse de dépôt et d'Hydro-Québec.
 - Un droit de poursuivre les multinationales.
 - Revoir les Traités internationaux avec le Canada, sans consultation. Le faire dans une perspective citoyenne. ( Aléna, Transpacifique etc).
 - Interdiction de posséder un média. Ils appartiennent aux journalistes. ( blog du Plan c)
 - Le droit au bonheur. Un Ministère du bonheur. ( voir le livre: Pour le meilleur sans le pire, pages 407-408)
 - Le Québec est une péninsule inaliénable et indivisible.
 - La règle verte dans la Constitution et une loi-cadre instaurant une planification démocratique, écologique et articulant les niveaux national et local. La règle verte dit: ne pas prélever de la nature davantage que ce qu'elle peut reconstituer ni produre plsu que ce qu'elle peut supporter. ( L'avenir en commun, page 69)
 - Un " conseil de vie démocratique", du municipal au régional au national. ( Québec). Voir: Le livre Constituer le Québec ainsi qu'Internet, organigramme du Projet Papineau de Roméo Bouchard. ( document 5).
 - Utiliser les surplus d'électricité poru la transition énergétique sans carbone. Et faire la transition à l'agriculture biologique. ( Voir le Rapport Pronovost et le livre de Roméo Bouchard: L'UPA, un monople qui a fait son temps. Donc, adopter le pluralisme syndical en agriculture, viser l'autosuffisance alimentaire et l'agriculture de proximité avec circuits courts. ( cousulter l'Union paysanne au besoin).
 - Donner un cours d'éducation juridique dès le primaire; viser une meilleure communication citoyen/législateur.
 - Adopter, inclure dans notre Constitution, une Charte des droits de la nature, comme celle de la Constitution de l'Équateur et comme la Charte de Roméo Bouchard dans le Guide " Constituer le Québec,citoyens constituants à l'oeuvre." http://mangersanspetrole.blogspot.com/2015/02/constituer-le-quebec-les-citoyens.html
 - Atteindre l'autosuffisance alimentaire. Se servir de serres sur une base régionale et municipale, énergiséees avec de l'électricité avec un taux préférentiel du type de celui octroyé aux alumineries. le biométhane peut compléter mais de préférence le magnégas, fait à partir des eaux usées des usines de traitement d'eau. (http://magnegas.com/

 - Décentralisation du Québec, dans l'esprit du Livre Blanc de René Lévesque. Voir aussi le thème 2,article 29 du Guide: Constituer le Québec, citoyens constituants à l'oeuvre. http://mangersanspetrole.blogspot.com/2015/02/constituer-le-quebec-les-citoyens.html
ainsi que dans la brochure que monsieur Bouchard a en archives: Libérer les Québecs. États généraux du Québec des régions. ( document 6 et 6b)
https://www.ledevoir.com/politique/quebec/142077/pour-une-loi-cadre-sur-la-decentralisation-de-l-etat
https://www.oregand.ca/veille/2007/10/librer-les-qube.html
 - Urgence climatique:
. - 45% de GES d'ici 2020-2030 et - 140% d'ici 2050.  Ce qui signifie: ne pas en émettre mais aussi en absorber.
 - faire des rénovations éco-énergétiques et pour ce, adopter d'urgence le programme FIME ( financement municipal écoénergétique) de l'association québécoise de la maîtrise de l'énergie. https://www.ecohabitation.com/guides/1026/la-renovation-enfin-abordable-grace-a-fime-le-programme-pilote-bientot-partout-au-quebec/
Références: Livre : Drawdown 100 solutions pour inverser le cours du dérèglement climatique; livre d'Harvey Mead, surtout l'annexe: Trop tard, la fin d'un monde et le début d'un nouveau. Manuel de transition:  https://ecosociete.org/livres/manuel-de-transition   
. Penser à décarboner le système de santé.
 - La République agit pour la préservation de l'environnement et de la biodiversité et contre les dérèglements climatiques.
 - D'où : urgence climatique dans la Constitution.
 - Une Constitution moderne doit s'intéresser aux choix de société, c'est-è-dire, à la démocratie de l'information, culturelle, sociale, économique,territoriale, de la justice, politique, comme le fait le document : Constituer le Québec, citoyens constituants à l'oeuvre, cité plus haut.
 - Une politique alimentaire québécoise et une loi-cadre sur le droit à l'alimentation. ( voir : regroupement des cuisines collectives, revue Vitalité Québec, juin218 ( document 7)
 - Pour renforcer l'ONU, un bureau de l'ONU au Québec et dans chaque ville membre des Maires pour la paix. http://www.mayorsforpeace.org/english/  avec la participation citoyenne qui réécrit au besoin la Constitution de l'ONU.
 - Aider la francophonie mondiale et canadienne par solidarité.
 - Étendre le droit international à de nouveaux domaines tels: le crime international d'écocide,le Tribunal international de justice économique. ( voir L'avenir en commun, déjà cité.)
 - Définir de nouveaux indicateurs de progès humain, dont le bonheur.
 - Faire passer la santé d'abord et pour tous. Adopter une loi santé-environnement basée sur celle élaborée par le Réseau Environnement -Santé. Adopter et exécuter les 164 mesures de l'Appel de Paris du docteur Belpomme ( document 8), afin de diminuer l'épidémie de maladies chroniques dont parle le livre Toxique Planète, laquelle grève sérieusement le budget du Ministère de la santé. Prévention, promotion de la santé, correctifs écologiques. http://www.reseau-environnement-sante.fr/loi-sante-environnement-reussir-revolution-de-sante/
. http://www.artac.info/fr/appel-de-paris/memorandum/les-164-mesures_000088.html
 - Un Ministère de l'économie de la connaissance. Voir le livre d'Idriss Aberkane: L'âge de la connaissance. Inclure le biomimétisme et l'économie bleue dont parle le livre. Et mettre en pratique le concept d'égoût 2.0 pour arriver à zéro déchets, en passant par une encyclopédie des déchets pour éliminer le déchet rentablement.
 - Zéro pauvreté.
 - Interdiction du pétrole et du gas de schistes.
 - Fin du monopole de l'UPA pour favoriser le pluralisme syndical.
 - Reprendre la création monétaire aux banques privées. Annuler la dette que cela a causé. Retour aux prêts sans intérêts aux provinces par la Banque Centrale. Voir COMER http://www.comer.org/  et le thème de démocratie économique.
 - Abolir les paradis fiscaux. ( voir ATTAC)
 - Interdiction des OGM.
 - Iinterdiction du glyphosate en tous lieux et en agriculture.
 - Gérer la pollution électromagnétique. Respecter et aider les victimes. Références: revue  https://maisonsaine.ca/     http://www.aseq-ehaq.ca/
 - Revenu de citoyenneté.
 - Logements sociaux net zéro. ( produisant plus d'énergie qu'en consommant).
 - Annuler la Loi 106 sur les hydrocarbures, adoptée avec Baîllon. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1004990/assemblee-nationale-baillon-adoption-projet-loi-106-hydrocarbures-manifestation

   
 - Laïcité: La liberté de conscience, de religion est garantie par l'État,mais l'État est indépendant de la religion, et ceux qui la représentent et dispensent ses services doivent s'abstenir de professer et de promouvoir leurs croyances religieuses ou spirituelles dans l'exercice de leurs fonctions.
 - Interdiction générale de la misère. C'est anti-constitutionnel. L'État sert à protéger contre cette extrémité individuelle.
 - Un impôt sur la fortune.
 - Il est interdit de congédier un lanceur d'alerte.
 - Il est interdit de désindexer les retraites.
 - Aucune nationalisation ou privatisation ne peut avoir lieu sans référendum.
 - Fraternité. Équité. Liberté.
 - Collectivisation des terres agricoles pour les protéger. Par exemple, le REM passera sur des terres agricoles; il ne pourrait le faire si nous avions une Constitution.
 - Je ne suis pas médecin, mais si le gas hilarant n'est pas nuisible à la santé, il pourrait remplacer le gaz lacrymogène.
 - L'État s'assure de mettre à exécution la fine pointe de l'efficacité dans le domaine de l'énergie et des matériaux. ( voir: The Buckminster Fuller Institute ainsi que : The Rcoky Mountain Institute.)
 - Promouvoir le réseau mondial de transport d'électricité, à l'avantage de tous et au désavantage d'aucuns. ( voir: The Buckminster Fulelr Institute, le livre Critical Path de Buckminster Fuller et le site de Peter Meinsein, Geni: http://www.geni15.wrsc.org/?utm_content=Claude&utm_source=VerticalResponse&utm_medium=Email&utm_term=Global%20Energy%20Network%20Institute&utm_campaign=GENI-us%20Letter%3A%20Solar%20%26%20Wind%20Now%20Cheapest%20Source%20Of%20Power
 - Participer au Global Solutions Lab http://designsciencelab.com/
 - Pour ces 6 pouvoirs: législatif, exécutif, judiciaire, médias, banques, police: une Chambre de contrôle tirée au sort. ( suggestion du Plan C)
 - Zéro déchets: macroéconomie du déchet.
 . encyclopédie du déchet.
 . abolition rentable du déchet.
Référence: L'âge de la connaissance par Idriss Aberkane.
 - Adopter une Loi pour une société soutenable décarbonée. Référence: Jacques Laval : De la mondialisation au local. Changer d,échelle pour décarboner la planète.
 - En éducation: montrer à:
. apprendre à apprendre ( puisque les connaissances doublent aux 7 ans)
. apprendre à penser
. apprendre à augmenter l'efficience cognitive
. enseigner en fonction des intelligences multiples.
Référence: https://www.amazon.ca/Creating-Future-Perspectives-Educational-Change/dp/0905553322     *** À la croisée des chemins, manifeste dans: Alternatives d'ici et d'ailleurs, éditions du fleuve, 1984 https://www.worldcat.org/title/alternatives-dici-et-dailleurs/oclc/21406875  *** ProgrammeAPI ( actualisation du potentiel intellectuel, Université de Rouyn)
 - Transport: Réaliser el projet de Transquébec-Express, le plus long train au monde. :  http://www.transquebecexpress.ca/
. En ville: mettre des tramways pour enlever les automobiles. http://www.stephenlow.com/project/the-trolley/
. Revoir la mauvaise décision du REM qui coûte trop cher pour aucun avantage. Décisioni antidémocratique. 800.000 tonnes de GES. Référence : Trainsparence. http://trainsparence.ca/fr/accueil
. Transport inter-municipal et inter-régional électrifié, avec l'aide de la biométhanisation et du magnegas, qui émet de l'oxygène dans l'atmosphère comme " déchet" de combustion. http://magnegas.com/ *** Mais surtout avec de l'électrification et du matériel fait ici.
 - La Planète:
. Un Ministère des affaires planète/Québec.
. Un Ministère de la reforestation de la Planète ( avec un rôle pour le Québec)
. Un Ministère pour la Santé de la Planète.
. Un Ministère de l'éducation planétaire via Québec.
. Un Ministère du bien commun planétaire.
 - Une interdiction de la production et du commerce d'armements et d'armes militaires.
. une Loi pour la conversion de l'industrie militaire à des fins civiles.
Références: .http://www.ieim.uqam.ca/spip.php?page=auteur-cooperation&id_auteur=16  *** LLoyd Dumas, professeur, USA:  http://www.thepeacekeepingeconomy.net/Home/home.html  
 - Démocratie: Dans la définiton de la démocratie que propose le document: " Comparable démocratie athénienne et fausse démocratie d'aujourd'hui", ( document 9): https://docs.google.com/spreadsheets/d/19_5a8TVHiY8WyqCVWI7m4ZFktoM2j-Ct3nAOLdHktKY/pub?single=true&gid=0 *** https://blogs.mediapart.fr/senzu/blog/140113/ce-quest-la-vraie-democratie
. Inclure la:
. philia; fraternité. http://agora.qc.ca/Dossiers/Philia
. la philosophie en tant que réflexivité permanente.
. le théâtre.
. Ekklésia
. Iségoria.
. Parrhêsia
. Paideia.
************************************************************
Merci.
Claude Saint-Jarre 450-645-0626
stjh@videotron.ca

 
 -

lundi 28 janvier 2019

Miser sur la souveraineté municipale

http://www.journalensemble.coop/article/2015/03/miser-sur-la-souverainete-municipale-et-regionale/793

http://lautjournal.info/20150317/miser-sur-la-souveraineté-municipale-et-régionale

http://lavieagricole.ca/2415/


vendredi 18 janvier 2019

Diète basée sur les plantes et le futur de la planète en passant par l'agriculture

https://www.theguardian.com/environment/2019/jan/16/new-plant-focused-diet-would-transform-planets-future-say-scientists?utm_term=RWRpdG9yaWFsX0dyZWVuTGlnaHQtMTkwMTE4&utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GreenLight&CMP=greenlight_email

Gaspillage alimentaire

Nous jetons 58% de notre nourriture… pourquoi en produire? :) Repenser l'agriculture et l'urbaine.

https://tuvaspasjeterca.com/2018/10/19/saviez-vous-que-le-gouvernement-canadien-a-rejete-un-projet-de-loi-sur-le-gaspillage-alimentaire-en-2016/comment-page-1/#comment-278